Nouvel album le 23 sept. 2022
À l’Olympia le 25 janv. 2023

Album

« BOBO PLAYGROUND »

Nouvel album
À paraître le 23 septembre 2022

En précommande ici

Alexis HK est sorti de la torpeur de Comme un ours – spectacle à la croisée du conte, du one man et du concert mis en scène par Nicolas Bonneau – pour se diriger vers la couleur, le jeu, et l’expérimentation.

Avec Bobo Playground, son prochain album à paraître le 23 septembre 2022, l’auteur a la plume joueuse et toujours aiguisée, s’amuse d’une production frôlant le hip-hop et garde ce qui le caractérise depuis toujours : un goût exquis de la langue et une mise en bouche gourmande, précise et inspirée. 

Biographie

Alexis HK est un poète funambule : en équilibre, il chante avec humour mais sans cynisme, avec tendresse mais sans fadeur. Une qualité salutaire au milieu de la grisaille. Après le succès des « Affranchis », couronné par un Olympia en 2010, et de son spectacle « Georges & moi » en 2015, Alexis a pourtant voulu rentrer dans son antre. De là est né « Comme un ours », projet de solitude intentionnelle dans lequel le chanteur, d’habitude si friand de collaborations, tient les commandes de A à Z. Il y écrit la noirceur, la violence, et la peur en empruntant aux styles musicaux émergents leurs rythmiques électrisées et électrisantes qui remplacent les traditionnelles batteries, leurs loops aux basses lancinantes, et les syllabes martelées comme des halètements qui s’abattent frénétiquement sur les consonnes les plus dures. Il ne fallait pas en rester là : Alexis sait qu’il faut toujours revenir à cet espoir inébranlable sans lequel créer ne sert à rien. Cet espoir-là, c’est dans la chanson qu’il le trouve depuis toujours, dans les fables simples des conteurs à la voix érodée, à la manière d’Arthur H, Thomas Fersen et des voix chaudes de Benjamin Biolay et Bertrand Belin.

Car même s’il explore de nouvelles esthétiques, la chanson reste toujours pour lui un point d’amarrage. Fasciné par Georges Brassens et Renaud qui parviennent à captiver l’assemblée avec un texte, une guitare et quelques traits d’humour, déjà, l’ado timide et un peu ours nourrissait un rêve plutôt raisonnable : réussir à chanter une chanson devant un public. Les scènes ouvertes deviennent son terrain d’entraînement. Et le déclic se fait en 1997 : sur la scène du Théâtre Trévise, Alexis interprète pour la première fois « C’que t’es belle ». Le carton est immédiat, et le poète en herbe ressent l’exaltation que lui procure le fait de partager sa solitude avec la foule. Il enregistre un premier disque « Belle ville », qui lui permet de signer avec EMI en 2002. Un deuxième album, « L’homme du moment » (2004) et plusieurs tournées s’en suivent.

L’éternel insatisfait qu’il est veut prendre le temps d’arpenter les routes pour continuer à chanter des choses qui ont du sens. En 2009, il sort « Les Affranchis » sur le label de La Familia. Pour le clip du titre éponyme, l’équipe parvient à réunir la crème de la chanson française : Charles Aznavour, Matthias Malzieu, Olivia Ruiz, Michel Fugain et Jeanne Cherhal, etc. Au sein de cette nouvelle famille, Alexis s’embarque pour de nouveaux projets à plusieurs : un livre-CD pour enfant (« Ronchonchon et Compagnie ») avec Liz Cherhal, Loïc Lantoine, Juliette et Jehan, et la tournée « Seuls à trois » avec Renan Luce et Benoit Dorémus.

Alexis a passé un cap. Après un quatrième album, « Le dernier présent » en 2012, et deux ans et demi de tournée, il est temps pour lui de passer à autre chose. Il se lance alors un défi de taille, celui d’affronter son plus grand maître, Georges Brassens. Avec « Georges & moi », mis en scène par François Morel, il s’imagine chantant à Brassens quelques-unes de ses œuvres qu’il a peut-être oubliées, et ose même le périlleux exercice de saupoudrer ses propres références dans les paroles du maître. Le risque est de taille… mais le pari est remporté. Les Sétois les plus chauvins succombent à son humour, et Maxime Le Forestier loue cet hommage à leur idole commune.

Que restait-il à faire après avoir fait face au plus grand ? Pour y répondre, Alexis a écrit « Comme un ours » pour explorer « la nécessité de l’autre, l’insoutenable projet de la solitude absolue ». Cette fois, il veut créer seul, au point de se lever à 5h du matin pour s’acharner à apprendre la contrebasse qu’il compte bien jouer lui-même. Seul Sébastien Collinet (Rover, Florent Marchet) interviendra comme coréalisateur pour lui apporter une contre-esthétique, appuyé par l’ingénieur du son Aymeric Létoquart.

L’année 2018 marque la création du spectacle éponyme « Comme un ours » avec la complicité de Nicolas Bonneau pour la mise en scène, et la direction musicale de Sébastien Collinet. Ce spectacle, à la croisée du conte, du stand-up et du concert, rencontre le succès avec une tournée de 104 dates qui s’achève en décembre 2021 en raison de nombreux reports. 

En 2022, Alexis HK est définitivement sorti de la torpeur de « Comme un ours » pour se diriger vers la couleur, le jeu, et l’expérimentation. Avec Bobo Playground, son prochain album, coréalisé avec Sébastien Collinet, qui paraîtra le 23 septembre 2022, l’auteur a la plume joueuse et toujours aiguisée, s’amuse d’une production frôlant le hip-hop et garde ce qui le caractérise depuis toujours : un goût exquis de la langue et une mise en bouche gourmande, précise et inspirée. 

© Alexis HK 2022 - Tous droits réservés - Crédit photo : Souffle - Développement We used to be friends